FANNY

Chantier Déperdussin à Juvisy

1913

 Outrigger simple de type "funny" 

Bateau inscrit à l'inventaire du patrimoine depuis 1997

Fanny n'est pas que le nom d'un bateau! C'est un terme générique - fanny ou funny qui désigne une variante de la famille des outriggers. Selon "Le sport de l'aviron" paru en 1895 (Voir note en bas *): "la classe des outriggers ne comporte qu'un seul dérivé: le funny, sorte de skiff très large". Fanny est un canot léger à un rameur, construit à clin, et donc les parties avant et arrière sont entoilées, et non pontées en bois mince comme dans le cas du canoë français. Le chantier Déperdussin reste dans l'histoire de l'aviation pour avoir construit les appareils détenteurs du record du monde de vitesse en 1911 et 1913. 

J'ai trouvé Fanny en mai 1990 dans une maison sur le chemin de halage, au bord de la Seine près de Melun. Mr Dalodier vendait la maison familiale et donc devait se séparer du bateau qui se trouvait suspendu sous le faîte du garage depuis le début des années 50, quand l'âge avait contraint son grand'père à cesser ses randonnées sur la Seine. Ce dernier avait lui même commandé le bateau auprès du chantier Déperdussin, qui se trouvait non loin de là à Juvisy. Peut être aussi la réputation d'avionneur de Déperdussin avait-elle influencé Mr Dalodier senior, titulaire de l'un des premier brevets de pilote d'aéronef en France.

Comme ceux de son prédécesseur Tellier, les ateliers Déperdussin construisaient à la fois des aéronefs ** et des embarcations, et ce bateau reflète une technique de construction entoilée à la fois légère et solide commune au bateau et à l'avion de course de cette époque. Fanny a reçu une mention spéciale du jury lors du "Concours des 200 bateaux" organisé par "le Chasse-Marée" à l'occasion du rassemblement "Brest 1992". Il est depuis 1997 inscrit à l’inventaire du patrimoine national, autrement dit « Monument Historique ». Le bateau, muni de ses avirons et accastillage d'origine, est en parfait état de navigation. J'ai effectué à son bord le marathon de l'"Encou" à Joinville en 1992.

Caractéristiques

     - Canot simple outrigger à banc mobile, ponté en toile

     - Construction en cédrot (cèdre du Honduras -  Cedrela Odorata) bordé à clin, couples acacia

     - Longueur 6,8 m, largeur 0,6 m sans les porte-en-dehors, poids sans avirons à peu près 18 kg

Les avirons, d'origine, portent la marque "Vve Seyler et fils à Courbevoie". Le chantier Veuve Seyler a quitté Courbevoie pour le Perreux-sur-Marne en 1912.

fannyint.jpg (50982 bytes) L'intérieur et la coulisse. Observez la finesse du barrotage en peuplier et l'état presque neuf du bateau

 

Notes bibliographiques et historiques:

* "Le sport de l'aviron par un ex-champion" Encyclopédie de sports sous la direction de Philippe Daryl. Librairies Imprimeries Réunies" Paris 1895

** La société fondée par Déperdussin, la SPAD (Société de Production des Avions Déperdussin) changea de nom mais pas d'initiales pour devenir la Société de Production d'Avions et Dérivés suite à la mise en cause de Déperdussin dans une affaire de fraude financière qui causa sa faillite. On doit à la SPAD le meilleur avion de chasse français de la première guerre mondiale, le Spad.

 Avril 2013 - Texte et photos copyright Patrick Bigand

patrick4port-rhu.com

Remplacer 4 par @ pour m'écrire