Goon

Goon devant Vétheuil, au départ d'une randonnée jusqu'à Rouen

 en mémoire du centenaire de la mort de Guy de Maupassant, qui effectua le même périple.

 

 

Chantier Tellier Aîné à Paris Bercy

vers 1890

 Yole Outrigger double 

Bateau inscrit à l’inventaire du patrimoine national depuis 1997

Goon provient d'un château des Andelys. Plus précisément des écuries de ce château, que la famille en panne d'espace pour loger un nombre croissant d'héritiers voulait transformer en résidence. Las, trois bateaux s'y trouvaient, condamnés au bûcher si personne ne les adoptaient. Sans l'avoir vu, j'ai adopté Goon à distance. Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant au moment de prendre possession des trois bateaux, que Goon, et une yole simple que j'ai appelée "Nana", étaient des témoins rarissimes de la haute époque du canotage français, la seconde moitié du 19ème siècle.

Le constructeur de Goon, Tellier Aîné, s'illustra dans les années 1850 comme un des meilleurs rameurs français, capable à bord de la yole Pingouin de défier et vaincre les "watermen" anglais qui dominaient alors l'aviron. Importé d'Angleterre, dominé par les anglais, l'aviron d'alors était semé d'anglicismes, comme le nom de "Rowing Club" donné au plus ancien club français, qui fut créé à cette époque. Le nom de Goon témoigne d'une certaine dérision par rapport à cette anglomanie: il signifie "crétin" ou "ahuri".

Après ses succès en course, Tellier s'installa comme constructeur à Paris, quai de la Rapée. Il fut l'un des plus prolifiques et plus créatif "constructeur en tous genres" à une époque où se transformaient les moyens de transport terrestres, aériens et navals. On doit en effet à Tellier, outre de nombreux bateaux d'avirons, et peut être l'invention de la construction en bois moulé, des runabouts et des hydravions titulaires d'une pléiade de records. Son chantier fut repris au début du 20ème siècle par Déperdussin, qui continua dans la même veine. (Voir page "Fanny" )

Goon fut en 1996 le lauréat du concours de restauration organisé pour la première fois par le ministère de la culture et la Fédération Française d'Aviron. En 1997 il devint le premier bateau d'aviron en France à être inscrit à l'inventaire du patrimoine national. 

Photos:

Goon sur le ponton de la Société Nautique d'Enghien

Vue de l'intérieur

Caractéristiques

     - Yole double à bancs mobiles

     - Construction en acajou bordé à clins, vers 1880

     - Longueur 7,50 m, largeur coque 0.90, poids sans avirons environ 80 kg

     - Bateau naviguant, participation régulière à des randonnées ou rassemblements

Novembre 2005 - Texte et photos copyright Patrick Bigand

patrick4port-rhu.com

Remplacer 4 par @ pour m'écrire