Hobby III durant la traversée Brest Douarnenez - 19 juillet 2012

Hobby III

5 Mètres Jauge Internationale - 1944

Architecte Knud E. Reimers, construction Willi Dreher à Wollishofen (Zurich)

 

Hobby III est un des trois 5M JI construits en 1944 sur le même plan, dû à l'architecte suédois Knud E. Reimers, au chantier Dreher: les numéros Z8, Z9 (Hobby III) et Z10. Construction classique en bordés de mélèze sur membrures ployées en frène, galbords et ribords en chêne. Lest plomb.

En chantier, 1944: construction à claire-voie

 

Caractéristiques: bateau léger pour la jauge donc relativement voilé, déplacement 1600kg. Longueur 8,925m, flottaison 5,749m, bau maxi 1,860m, tirant d'eau 1,10 m.

 

Certificat de jauge, première page

La restauration:

Hobby III provient d'une prairie au dessus de Genève, où il croupissait sous un abri de fortune.

Vue d'ensemble

Safran et crapaudine

Intérieur sur tribord

La restauration s'est effectuée en plusieurs étapes. Tout d'abord le remplacement des tirants de quille, des varangues, et de 5 virures inférieures dont ribord et galbord. En parallèle fabrication d'un nouveau safran, restauration du pont et des espars. Une première mise à l'eau fut effectuée en août 2010, plusieurs mois après la date prévue en raison du retard pris par le chantier durant les travaux.

 

Mise à l'eau - Tréboul août 2010

 

 Après une dizaine de sorties, le bateau est resté au sec 18 mois avant de rejoindre pour la première fois en avril 2012 le chantier Stagnol à Bénodet, qui a rectifié les problèmes constatés après les travaux  effectués en 2009/2010.  Notamment rebouchage des trous des tirants de quille sous le lest et blocages des écrous inférieurs, reprise des réparations du tableau et abouts de bordés dont la résine epoxy n'avait jamais durci, agrandissement des anguillets qui n'étaient que de simples perçage de 10 mm, un par varangue, et creusement de la virure au retour de galbord pour la conformer à la courbe des fond, enduit et peinture. L'agrandissement des anguillets s'est avéré particulièrement délicat étant donné la difficulté d'accès, mais était indispensable pour assurer l'efficacité de la pompe installée dans les fonds.

Pour l'essentiel l'accastillage et les aménagements sont d'origine.

Vue du cockpit: sur babord on voit le volant de bastaque Borresen, le winch de génois dont la manivelle est sous le pont, et sous l'avant du cockpit le volant qui permet de raidir la draille de génois par en dessous le pont grâce à une vis. Le British Seagull Forty Plus auxiliaire est maintenant remplacé par un 2,3 cv 4 temps. Sympa le Seagull mais très sale...

 

puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)puceverte.gif (1097 bytes)

patrick4port-rhu.com

Remplacer 4 par @ pour m'écrire